Tinghir et la vallée du Todra.

Page d'entrée.   Comment arriver à Tinghir : aéroports, routes et transports publiques.  Liste d'articles sur Tinghir et la vallée du Todra.  Cartes et plans de Tinghir et de la vallée du Todra.  Galerie d'images de Tinerhir et ses environs.  Galerie d'images de la vallée du Todra. 

Randonnées pédestres au tour de Tinghir

Située entre les chaînes du Haut Atlas et du Jebel Saghro, Tinghir offre de nombreuses possibilités de randonnées pédestres : de simples promenades d’une demi-journée jusqu’aux traversées d’une semaine ou plus.

Texte seul de l'article, pour imprimer

In Deutsch  In English  En español.

Les gorges du Todra vues d'en haut, Maroc.
Les gorges du Todra vues d'en haut

Haut Atlas, face sud, près de Tineghir.

Fille Ait Atta près des gorges du Todra (Tineghir).

Circuit autour des gorges du Todra (demi-journée)

À la sortie des gorges du Todra, après l’hôtel Yasmina, le passage le plus étroit et les boutiques d’artisanat, un chemin muletier bien visible monte à gauche. Il commence par quelques marches. Après une heure de montée, on le quitte par une déviation sur la gauche (pas très visible) qui permet rejoindre un autre sentier et descendre par l’autre côté des gorges, sur le village de Tizgui (3 heures en total). Les vues offertes sur le défilé pendant tout le circuit sont magnifiques. Il est conseillé de prendre un guide.

Carte du Todra

Couloir n'Aït Ba Ali, gorges du Todra, Maroc.
Le couloir des Aït Ba Ali

Les gorges du Todra, sud du Maroc.
Le canyon du Todra

La gorge du Todra, sud du Maroc.
Vue sur la gorge du Todra

Le couloir des Aït Ba Ali (demi-journée)

Le point de départ est aussi la gorge du Todra. Après les hôtels, le passage le plus étroit, les étales d’artisanat, le chemin muletier du circuit précédant et le petit ravin, on prend à gauche un sentier très peu visible qui monte sans arrêt vers le sud-ouest et s’approche au pied du mur nommé Van Gülich par les escaladeurs.

Couloir n'Aït Ba Ali dans les Gorges du Todra, Maroc.

À la gauche du mur, après une demi-heure de montée, on trouve le couloir des Aït Ba Ali, un passage construit par les bergers nomades qui habitent en haut de la falaise et descendent aux gorges pour chercher de l’eau. Ce couloir permet de monter en 15 minutes sur la petite crête. Attention : il faut bien repérer le point où on sort de la falaise pour le retrouver au retour !

À partir de là, le chemin n’est plus très visible, mais il suffit d’aller vers le sud entre la dite crête (à gauche) et le ravin (à droite) pendant une demi-heure, jusqu’au petit col qu’on voit au fond. Du col, un sentier accroché au mur de roche monte vers le sud-ouest. On traverse quelques grottes utilisées parfois par les bergers et, par l’autre côté, on descend au ravin. À nouveau il faut bien repérer l’endroit pour le retour.

On remonte le ravin et quand on trouve la première cascade, on le quitte par la droite. Un chemin monte en 30 minutes sur le haut plateau, où on trouve souvent des khaimas de nomades et d’où l’on a une vue superbe sur l’ensemble des Gorges et même sur la palmeraie du Todra, de l’autre côté du canyon, et la chaîne du Jebel Saghro. Une demi-heure de plus vers le sud-ouest permet d’atteindre les sommets de notre montagne avant de redescendre par le même itinéraire.

Hauts plateaux près du Todra, Maroc.
Hauts plateaux

Khaima dans la région du Todra, Maroc.
Khaima des nomades

Ruïnes d'un ksar à Tamtatoucht, Maroc.
Ruines d'un ksar à Tamtatoucht

Traversée de Tinghir à Tamtatoucht (une journée)

De la route d’Errachidia, après le passage de l'Oued Todra et la montée, part à gauche une déviation goudronnée vers Asfalou de laquelle, 200 m plus loin, une pise se détache à droite. Après 4,4 km cette piste finit dans un lieu où des bivouacs sont parfois organisés.

Au sud de cet endroit se lève la chaîne aride du Haut Atlas et, au pied de la chaîne, un cirque avec une bande d’argile rouge bien visible. Pour y arriver, il faut traverser la piste, descendre au ravin et marcher 10 minutes. Du fond du cirque part un sentier appelé tassaloumt (la petite échelle), qui monte en lacets pendant 45 minutes. On obtient une vision chaque fois plus grandiose sur la palmeraie du Todra.

Après, on marche sur un plateau vers le nord-est et on monte à nouveau pendant 30 minutes, jusqu’à la « Petite Source du Laurier Rose », Taghbalout n’Oulili. De là, le chemin continue à la même hauteur pour atteindre un autre ravin, puis il commence une nouvelle montée de 30’ qui nous mène à une petite esplanade où campent souvent les nomades, avec une vue imprenable sur Tinghir et la vallée du Todra.

Suivant toujours le sentier, une demi-heure plus tard on laisse à gauche une déviation vers un autre campement nomade, on traverse la chaîne du Jebel Iguertal, on descend un peu jusqu’au fond de l’Akka n’Ougouni n’Tizgui et on remonte ce ravin vers le nord-est.

On atteint ainsi le col d’Oujlah, d’où on découvre le Jebel Timchardine en face. Pendant 40 minutes, on traverse de vastes pâturages pour les chèvres et les dromadaires. Vers la fin de cette plaine, il faut laisser le chemin de droite qui descend sur la vallée de Kerdous et prendre à gauche pour monter jusqu’au col de Timnirine, 2436 m. De là, il ne reste qu’une longue descente jusqu’à Tamtatoucht.

Hôtel Tomboctou, patrocinateur de ce site Web.

Page d'entrée.   Comment arriver à Tinghir : aéroports, routes et transports publiques.  Liste d'articles sur Tinghir et la vallée du Todra.  Cartes et plans de Tinghir et de la vallée du Todra.  Galerie d'images de Tinerhir et ses environs.  Galerie d'images de la vallée du Todra. 

Copyright © Roger Mimó. Version française : Marc Belin, http://laplumetloeil.free.fr